Histoire

BAAL novo – le seul théâtre binational d‘Europe

Grâce à ses deux sièges à Strasbourg et à Offenburg, BAAL novo Théâtre Eurodistrict est le seul théâtre binational d‘Europe. Il est également le seul théâtre professionnel de la région de l‘Ortenau , la plus grande circonscription du Bade-Wurtemberg, Land qui s‘étend de Freiburg à Karlsruhe.

Il y a dix ans, Edzard Schoppmann et Richard Doust osent tenter l‘expérience : monter pour la première fois dans l’histoire des relations franco-allemandes, un projet ayant pour but de faire tomber les frontières culturelles restantes. Aidés par le soutien de L’UE, ils créent en 2005, une structure franco-allemande comportant une administration et une direction, partagées entre Strasbourg et Offenburg : le Théâtre BAAL novo, jusqu’ici seul théâtre binational d’Europe.

Edzard Schoppmann, comédien, metteur en scène mais aussi auteur, a dirigé pendant 15 ans le Schlosstheater de Rastatt. Parallèlement, il a noué des liens avec ses collègues français et a ainsi pu rencontrer Richard Doust, co- directeur de la troupe strasbourgeoise „Courant d‘Art“. Le duo franco-allemand concrétise alors l‘idée d‘un théâtre bilingue.

Lors du dernier tomber de rideau du Schlosstheater de Rastatt, deux compagnons les ont alors suivis de la Murg à la Kinzig : la comédienne, costumière et directrice adjointe, Diana Zöller, qui était elle aussi présente dès le début du Schlosstheater, ainsi que le comédien Félix Grüning. Schoppmann, Zöller et Grüning sont restés fidèles à BAAL novo et mènent depuis la barque au sein de la compagnie théâtrale dans ses aventures parfois turbulentes mais toujours passionnantes.

BAAL novo inaugura son premier spectacle Roméro et Julie le 18 octobre 2005 au Salmen à Offenburg, avec l‘histoire d’un amour franco-allemand dans le milieu de la pêche. Malgré quelques ratés par-ci, par-là, le concept de la troupe reste un succès et répond à une réelle demande politique. Lorsque les subventions de l’UE cessent en 2008, le Land du Bade-Würtemberg devient le principal promoteur du théâtre. Mais la structure reste continuellement à la recherche de nouvelles ressources, ce qui permet à la compagnie de garder sa première fraicheur et de multiplier les idées et les projets innovants.

Après 10 ans d’existence, BAAL novo marque un temps d’arrêt et part à la conquête de nouveaux horizons. En 2017, le théâtre va enfin réaliser son rêve : ouvrir son propre site. Celui- ci verra le jour au Forum du Rhein, soit du côté allemand, mais à deux pas de la France. Un lieu neutre, au centre de l’Eurodistrict Strasbourg- Ortenau. Cette place stratégique permettra au théâtre d’étendre son champ d’action sur tou- tes les communes de l‘Eurodistrict. Le concept de Théâtre Régional, soutenu par la région de l’Ortenau, prévoit que chaque commune puisse accueillir au moins une représentation de BAAL novo, sur la seule base des entrées payantes.

Le directeur administratif Guido Schumacher et la responsable des tournées Oksana Solomchenko proposent aux communes un choix de spectacles. BAAL novo reste donc en perpétuel mouvement sur les deux rives du Rhin, à travers l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.

BAAL novo – Théâtre Eurodistrict joue du théâtre tout public!
Pour toutes les générations, pour tous les habitants de l’Eurodistrict, avec ou sans origines étrangères….. En tant que théâtre frontalier et bâtisseur de ponts, BAAL novo cherche à faciliter le contact entre toutes les cultures.

Sous la direction d’Horst Kiss, comédien et pédagogue de théâtre, BAAL novo à ouvert cet automne un centre pédagogique et culturel dans la zeit.areal de Lahr, l’ancienne fabrique de tabac Rothändle. Babel – BAAL novo Jeune Théâtre Eurodistrict proposera aux jeunes entre 14 et 24 ans, issus ou non de l‘immigration, un lieu et du temps, afin de monter avec l‘aide d‘un professionnel, un projet de théâtre s‘inspirant de leurs cadres de vie.

Les projets se termineront tous par une représentation dans laquelle les jeunes participants joueront pour l’également jeune public. Le programme général de BAAL novo sera complété par les productions des adolescents ou jeunes adultes.

La mise en scène et l’organisation ont toujours lieu à Offenburg, où BAAL novo a installé son centre de production – Theaterwerk  – à l’automne 2014, dans l‘ancienne imprimerie Oberle, Im Unteren Angel 29b.

Lors de sa création, la juxtaposition du français et de l‘allemand dans les pièces de théâtre était au cœur du travail artistique. Au moyen du théâtre, Schoppmann et Doust veulent franchirent les obstacles, détruire les inhibitions et la peur de l’autre que l’on rencontre alors encore entre les alsaciens et les badois. Leur défi : réussir à mettre en scène un spectacle de qualité et jouer de façon intéressante des dia- logues et des scènes multilingues pour un public monolingue. BAAL novo se définit comme un laboratoire de travail franco-allemand dans lequel les artistes des deux pays s’entrainent et expérimentent. C‘est dans cet esprit que BAAL novo réalise les spectacles franco-allemands qui seront joués des deux cotés du Rhin, en Alsace et dans le Bade-Wurtemberg. MarlenePiaf est un exemple typique des premières productions de BAAL novo. La pièce à succès racontant l’histoire d‘amitié entre Marlene Dietrich et Edith Piaf fut jouée à plus de 100 reprises en France et en Allemagne et mis en scène par la suite par d’autres théâtres.

En 2007, le concept bilingue s‘est transformé en projet multiculturel, ajoutant les cultures migrées dans la région : les cultures turques, arabes, russes et ukrainiennes.

Le panorama des sujets abordés s’étend ainsi, englobant les thèmes tels que l’islamisme, les situations précaires des jeunes immigrés en France, l‘adieu… Les thèmes actuels sont ainsi pointés du doigt et mis en scène.

Pour sa pièce Jihad mon amour, qui joue sur le contraste entre un islam violent et un islam plus modéré, tolérant et sensible, Edzard Schoppman a remporté le Prix germano-néerlandais du Théâtre pour la jeunesse. La mise en scène fit scandal. L‘affiche et le titre de la pièce ont été perçus comme une provocation par une partie de la communauté musulmane d‘Offenburg. Les forces de sécurité ont redoutés les pires scénarios, comme lors de l‘assassinat du réalisateur néerlandais Theo von Gogh et à assurer la sécurité en organisant des fouilles lors de la Première. Mais les menaces n‘ont pas eu raison de la troupe de BAAL novo et les comédiens ont maintenu la représentation dans son ensemble, sans prendre de pincettes avec le thème abordé. Pour construire des ponts entre les cultures, il faut de la sincérité, de l‘ouverture d‘esprit et de la créativité, mais surtout un respect mutuel.

Les tournées se sont depuis, étendues au-delà de l’Alsace et du Bade à la Loraine et à la Bourgogne pour la France, et au nord et au sud pour l’Allemagne. Les artistes invités viennent eux aussi de toute l‘Allemagne, de Bourgogne et de Lorraine.

Des coproductions sont aussi réalisées en partenariat avec des théâtres russes et ukrainiens. Le festival pour enfant et adolescent Allez Hop!, réalisé pour la première fois dans un contexte franco-allemand en 2012 et réitéré chaque année depuis, a connu un franc succès puisqu‘il a été joué dans 10 grandes villes de la région pour un total de plus de 4000 spectateurs. BAAL novo ne souhaite pas seulement bâtir des ponts entre les cultures, mais aussi entre les milieux sociaux. C‘est pourquoi, depuis Les Saute-Murailles en 2011, l‘équipe propose chaque année aux habitants de la région au minimum un projet socioculturel. Les personnes intéressées montent alors ces projets à l‘aide de comédiens et metteur en scènes professionnels. Le but étant d‘éveiller l‘intérêt d‘un grand nombre pour les minorités, tels que les migrants, les SDF ou encore les chômeurs. Parallèlement, ces projets permettent aux minorités de prendre la parole, de s‘exprimer et de s’affirmer. Les Saute-Murailles parle de jeunes vivant dans la rue mais qui cherchent un moyen de sortir de cet isolement. BAAL novo avait déjà au préalable organisé un parcours pour les jeunes d‘Offenburg et du quartier de Hautepierre. Cette offre sportive, qui proposait de franchir des murs et divers obstacles dans la ville a rencontrée une forte demande. Dix, des cinquante participants ont, au final, souhaité créer une chorégraphie avec l‘équipe du BAAL novo et sont montés sur scène avec des comédiens professionnels à l‘occasion de la Première.

Les amateurs et les professionnels montent également ensemble sur scène lors du théâtre en plein air de BAAL novo, L‘Odyssée, et voyagent à travers l’Eurodistrict à bord d‘un camion de pompier transformé en voilier. La production prévoit un projet d’un an avec les sans abris. Le point de départ du projet étant l’invitation de SDF à une représentation de « L’Opéra de quat’sous » à l’Iliade de Strasbourg, mise en scène par la Badische Landesbühne.

C’est là-bas, que se rencontrent les sans-abris de Strasbourg, Offenburg et Bruchsal, dont Baal novo contactera les foyers d’accueil et qui recevront des cours de théâtre. Leurs histoires servent par la suite à inspirer L‘Odyssée. Ce théâtre joué sur les places publiques et places de marchés, aussi bien à la campagne qu‘à la ville, donne aux personnes qui ont rarement la parole dans notre société, l’occasion de s‘exprimer. Ce projet a suscité un vif intérêt et a été invité à la Journée catholique de Mannheim.

BAAL novo – Théâtre Eurodistrict a pour objectif de créer un théâtre contemporain proche des gens, de la vie d ́aujour d ́hui et d ́une grande qualité artistique.
BAAL novo aborde des thèmes à caractère sociétal: il propose du grande divertissement qui reste décent.

Par delà son esprit critique et son engagement social, il lui tient à cœur d’offrir des soirées de théâtre amusantes et de qualité.

Depuis deux ans, Baal novo a pour objectif d’élargir son public régional, en particulier celui des adultes, en enrichissant sa troupe d’un humour franco-allemand et d’une légèreté transfrontalière ludique.

Ces comédies plus légères, ont lieu l’été sous chapiteau, monté spécialement pour l’occasion. Les comédies, telles que Runter zum Fluss, Le tour du monde en 80 Jours ou encore Zur Sache Chéri!, sont des spectacles qui font travailler les zygomatiques, pousse à la réflexion et aux sentiments et les spectateurs se retrouvent à travers les personnages. Lorsqu’ Alain-Xavier Wurst, journaliste français dans Zur Sache Chérie, s’interroge sur les curieux comportements de séduction des femmes allemandes, cette scène est directement inspirée par des témoignages réels, obtenus auparavant lors d’un travail préparatoire de BAAL novo. Jennifer Rottstegge, attaché de presse et responsable des relations publiques, ayant interviewé au préalable sur ce sujet des couples franco-allemands sur le canapé rouge en forme de bouche du décor.

BAAL novo – Théâtre Eurodistrict joue avec les cultures, les langues et les régions. Il entremêle les mots, les chansons, les images et les mouvements pour en faire une langue unique, qui permet de faire oublier les différences culturelles et linguistiques.

La musique et la danse font depuis toujours, partie intégrante des productions. Dans les spectacles pour enfants par exemple, tels que La Belle et la Bête, Un mouton pour la vie, Le monde est rond les baguettes de la batterie virevoltent joyeusement en l’air. Clémence Leh, membre de BAAL novo Ensem- ble et prodige de la musique a composée les musiques de plusieurs pièces : du rock de la Bête en passant par la musique orientale de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran ou encore par le rap dans Les Saute-Murailles.

L’utilisation d‘instruments et de sons d’origines les plus diverses ne connait aucune limite dans les mises en scènes de BAAL novo. Chez BAAL novo, on pince les cordes de la harpe de façon dynamique, on tourne la manivelle de l’orgue de Barbarie vigoureusement, les basses font vibrer les spectateurs et une Suisse yodle en secouant des cloches de vaches. Schnute, personnage de la pièce pour enfants Cœur de Miel communique également à l‘aide de sons. Elle utilise des crécelles, sonne et claquète à l‘aide d‘instruments de percussions que Diana Zöller a habilement intégrés à son costume.

BAAL novo – Théâtre Eurodistrict abrite sous son toit huit Nations. BAAL novo vit l’intégration avec ouverture, critique, sincérité et respect. « Nous nous engageons avec et pour des personnes et essayons à travers le théâtre de répondre à la question : qu’est-ce qu’un individu ? »

Les mots sont inutiles, la chorégraphie et les gestes amenés par Felix Grüning et Hans H. Diehl suffisent à comprendre la pièce. Le jeune public éclate de rire lors de scènes telles que la course-poursuite du lapin et du chien dans Le monde est rond, ou de la promenade en luge du mouton et du loup dans Un mouton pour la vie. Mais les grands aussi sont impressionnés par les échasses, l‘énorme lit à baldaquin bancal dans Madame Marianne & Herr Michel et les saltos effectués à deux pas du public dans Les Saute-Murailles. A côté, la danse dans Marcello, Marcelline et le Violoncelle paraît plutot classique. Le responsable technique, Ben Schneider, remplace au pied levé le pianiste Richard Doust lorsque celui-ci n‘est pas disponible pour MarlenePiaf, Affaires d’Amour et accompagne également Le tour du Monde en 80 jours au piano.

La proximité de l’Allemagne avec la France permet une coopération aisée entre les deux pays, même si elle reste au quotidien un défi pour BAAL novo.

D‘autres artistes travaillent régulièrement avec BAAL novo, tel que le génialissime Martin Bernhardt qui concoit et réalise d‘extraordinaires décors avec une raffinesse technique sans pareil, et tel que le peintre et graphiste Bruno Bouala. Tilmann Krieg traduit avec son propre style photographique le théâtre en images, de plus le photographe de renommée internationnale signe de sa ligne graphique les publications et beaucoup des visuels de BAAL novo. Ces derniers ont accompagné le théâtre de leurs créations le long de ces dix années.

La coopération avec nos trois collègues suisses, dont l’un, Artur Baratta, est d‘origine australienne, nous tient particulièrement à coeur et est également aisée de part la situation géographique des pays. Les comédiens de BAAL novo avec des racines turques et kurdes venant de Cologne et Berlin effectuent eux déjà un plus long voyage pour les spectacles et les répétitions. Mais cela reste de courtes distances comparéés aux kilomètres effectués pour les projets du BAAL novo Ensemble en Russie et en Ukraine.

En effet, Edzard Schoppmann met en scène au Théâtre national russe d’ Ufa, Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran en langue russe. Encore enivré par l’accueil chaleureux des russes, il réalise en 2012, au Krementschuk ukrainien une Performance de la Dniepr au Rhin. Ce fut une toute nouvelle expérience d’un point de vue culturel comme artistique pour l’Ensemble transfrontalier. Sans connaître le travail artistique de l’autre, le Théâtre ukrainien Troicki et BAAL novo ont osé menée à bien une performance théâtrale commune, au printemps 2012. Une partie allemande et une partie ukrainienne ont ainsi été crées indépendamment l’une de l’autre dans leur pays d’origine. En Allemagne, fut crée un tour d’horizon sur le vin, « la Gemütlichkeit », le romantisme, le nazisme, la guerre et la chute du mur à l’aide d’un mélange de danse, théâtre imagé, chanson, clip vidéo et peu de paroles.

En Ukraine fut crée une partie relatant l’histoire du pays, du Mythe de sa naissance jusqu’au Modernes, et représentés au moyen d’un mélange de théâtre dansant et de folklore. Au Krementschuck, les deux Ensembles se sont rencontrés pour la première fois et se sont montrés leurs créations.

La troisième pierre de l‘édifice fut consacrée à la réalité germano-ukrainienne. La performance théâtrale  FluxArt qui a ainsi été créée, a reçu l’acclamation de 300 spectateurs et les comédiens reçurent d’innombrables « bravo ». Les contacts avec les partenaires russes et ukrainiens ont étés maintenus depuis.

À l’été 2013, BAAL novo reçoit l’Ensemble de 40 personnes de la comédie musicale Le Camée Bleu et organise une représentation impressionnante avec un décor sophistiqué dans la Reithalle d’Offenburg où les comédiens russes furent acclamés. Beaucoup de citoyens d’Offenburg faisant partie de la communauté germano-russe ont profités de cette occasion pour retrouver un morceau de leur pays, certains d’entres eux sont restés depuis fidèle à BAAL novo et sont eux-mêmes montés sur scène l’année suivante.

Enfin, dans HeimatExpress, le train conduit les personnages d’un pays d’origine connu à un nouveau pays incertain. Grâce à leurs propres expériences migratoires, les amateurs ont développés la pièce sous la direction de BAAL novo et de sa pédagogue de théâtre Katrin Schwanen.

BAAL novo – Theatre Eurodistrict : En route vers de nouveaux caps!

BAAL novo fait maintenant une escale après 10 années d’activité. Il est temps, après des changements structurels, de remettre en question le coté artistique tout en se tournant vers le futur. C’est le moment de s’arrêter pour lui donner une nouvelle « âme », oser de nouveaux projets. L’Ensemble place donc la prochaine Saison sous le signe du nouveau départ. Attendez-vous à être surpris par la suite du voyage BAAL novo.